Art & Travel

leslie-holder-555818-unsplash

par : Sofia De Sa Pereira

NEW YORK AU FIL DES ARTS

On ne la présente plus mais on la redécouvre inlassablement. Ville de tous les possibles, New York ne cesse d’inspirer les âmes d’artistes et d’émerveiller ceux qui osent l’aborder dans sa diversité. Immersion dans les quartiers phares de la Grosse Pomme où l’art règne en maître.

MANHATTAN, DANS LE PAS DES GÉANTS

En posant nos valises à Manhattan, on le sait d’avance : cette aventure au fil des arts sera mémorable. Billets en main pour le MoMA, on part à la rencontre des plus grands, simplement. Sur les murs immaculés de ce bâtiment austère, La Nuit Etoilée de Van Gogh s’offre à nous. L’Espoir de Klimt, Les Amants de Magritte, Le Baigneur de Cézanne, La Persistance de Dalí… Pas moins de 150 000 chefs-d’œuvre qui submergeraient d’émotion n’importe quel visiteur de passage. En déambulant dans les rues, les yeux rivés vers le ciel – l’unique façon de marcher dans New York-, on admire les joyaux architecturaux. Les plus connus, l’Empire State Building ou le Flatiron, mais aussi les plus discrets tels The Factory, l’épicentre du Pop Art dans les années 60. Sans oublier le Guggenheim, monstre architectural posé sur la 5e Avenue dont on arpente les couloirs en hélice en quête de Picasso, de Monet, de Miró. Tout près, l’immanquable MET, affectueusement surnommé « le mammouth », retrace 5000 ans d’Histoire à travers peintures, sculptures et autres objets précieux. Enfin, une virée à Manhattan aurait un goût d’inachevé sans une balade dans les galeries de SoHo et un coup d’œil à la programmation du New York City Ballet ou de l’Orchestre Philharmonique.

BROOKLYN, À CIEL OUVERT

Pour comprendre les subtilités du Street art, c’est en compagnie d’un guide passionné que l’on aborde Bushwick, à Brooklyn, le secteur le plus arty de la ville depuis la démolition de 5 Pointz dans le Queens. Terrain de jeu rêvé des graffiti artists, ses murs en brique et ses usines désaffectées se sont métamorphosés en toiles impressionnantes. Ici, on se balade dans une galerie à ciel ouvert où slogans politiques et symboles de la Pop Culture se mêlent dans un joyeux bazar. Pas à pas, on nous raconte la genèse de ces œuvres libres, en perpétuelle évolution. À Williamsburg, un quartier bobo qui s’assume, les petites échoppes bio et les boutiques de vinyles se succèdent et invitent à la slow life, une vie où l’on prend le temps de se poser, de ressentir, pour fuir l’effervescence parfois étouffante de la Grosse Pomme. C’est là, parfaitement fondue dans le paysage urbain, qu’une salle novatrice a vu le jour. La National Sawdust a choisi de promouvoir les talents encore méconnus,  pour le plus grand plaisir des mélomanes. Après un gig lunaire, cap sur Brooklyn Heights pour profiter d’une vue phénoménale sur le plus grand chef d’œuvre de New York : sa skyline

QUEENS, LA NOUVELLE SCÈNE ARTISTIQUE

Le décrire comme cosmopolite relève de l’euphémisme. Le Queens est un borough à nul autre pareil, ses influences sont innombrables. De l’autre côté de l’East River, le Musée PS1, annexe du MoMA, est un véritable laboratoire d’art contemporain. Melting pot créatif le jour, il se transforme les samedis soirs d’été quand les DJs entrent en scène et leurs dernières productions. Non loin de là, le Noguchi Museum nous invite à plonger dans une atmosphère zen avec un design minimaliste japonais et nous séduit par ses sculptures audacieuses dans leur simplicité. Lorsque l’on rejoint The Chocolate Factory Theater, un ancien garage de train réaménagé, on plonge dans un espace de création unique : danseurs, comédiens, réalisateurs donnent vie à leur imaginaire. En empruntant le métro 7 jusqu’au terminus, on rejoint notre guide. Départ pour une dernière excursion inoubliable, un « tour du monde du Queens ». De station en station, on s’immerge dans un décor industriel, on découvre Flushing, Chinatown, Jackson Heights, les studios de Silvercup où ont été tournées les plus grandes séries new-yorkaises, ou encore Long Island City où les galeries d’art pullulent.

— -— —

OOVATU
Découvrez le programme New York au fil des arts avec OOVATU, à partir de 2150 euros par personne, incluant les vols aller-retour depuis la France métropolitaine, 6 nuits dans un hôtel des années 20 au cœur de Manhattan, des visites privées avec guide francophone, des billets coupe-file pour le MoMA et le MET, ainsi que des conseils d’experts pour trouver les meilleures adresses en ville.
www.oovatu.com / 01 83 777 007 

— -— —

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *