Coutumes du Monde

VIGNETTE

Les transports locaux philippins sont omniprésents dans le paysage de l’archipel. Présents sous différentes formes, toutes plus originales et atypiques les unes que les autres, ils font partie de l’identité du pays et sont également un excellent moyen de rencontrer la population locale et de comprendre leur mode de vie. Le sourire des conducteurs et des passagers, les moments d’échanges et de partage ainsi que les magnifiques paysages des Philippines laisseront aux voyageurs un sentiment de découverte et d’aventure inoubliable.

LE CELEBRE JEEPNEY

Les Jeepneys sont très populaires aux Philippines. Ce sont à l’origine des Jeeps abandonnées par l’armée américaine à l’issue de la Seconde Guerre Mondiale et aujourd’hui réaménagées et utilisées comme transport en commun sur toutes les îles du pays. Avant d’en emprunter une, un mode d’emploi bien particulier est à connaître : le voyageur hèle le véhicule à son passage et descend, souvent en marche, au plus proche de sa destination finale puisqu’il n’existe pas d’arrêts fixes. À Manille, mieux vaut bien connaître la ville avant de s’y risquer : les chauffeurs rivalisent d’ingéniosité afin d’échapper à l’intense trafic de la capitale et dévient souvent de leur itinéraire d’origine.

Dès que l’on sort des villes, les Jeepneys sont utilisées afin de rallier un village à un autre et servent également à approvisionner les populations vivant dans les zones reculées de la région. Les voyageurs devront donc se trouver un place entre victuailles, poules et jouets pour les enfants, ou alors directement sur le toit afin de profiter des paysages environnants. Réputées pour leurs décorations flamboyantes et le grand nombre de passagers qu’elles peuvent transporter, elles sillonnent joyeusement les villes et provinces, le tout au son d’une sono montée à fond.

————————————————————————————————

LA POETIQUE BANCA

Les Bancas sont des bateaux traditionnels des Philippines. Il s’agit de pirogues équipées de flotteurs en bambou de chaque côté, entièrement construites en bois et le plus souvent à la main. Les matériaux utilisés ainsi que leur forme les rendent extrêmement stables et permettent une navigation par presque tous les temps mais également dans les eaux peu profondes, comme celles menant aux lagons. Il en existe de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Elles sont très pratiques lorsqu’il s’agit de voguer d’île en île, mais également pour faire du snorkeling car souvent, une corde relie un des flotteurs au bateau, permettant aux baigneurs de se laisser doucement tirer tandis qu’ils observent les fonds marins. Le meilleur moyen de profiter des plages désertes et paradisiaques du pays est de s’entendre avec un pêcheur et de partir pour la journée à ses côtés. Les voyageurs choisiront de se munir de sacs étanches et de vêtements adaptés car les trajets sont rythmés par le fracas des vagues contre les flotteurs. Les Bancas font entièrement partie du paysage des Philippines, ainsi que de l’identité du pays. Il est très difficile de rester insensible au charme de leurs mouvements sur les eaux turquoise, en particulier dans les lueurs rougeoyantes des couchers de soleil.

————————————————————————————————

LE TRADITIONNEL TRICYCLE

Les tricycles sont des engins motorisés qui relèvent à l’origine d’un ingénieux bricolage : un side-car est fixé à une motocyclette, permettant de transporter facilement des passagers. Ils ont la même fonctionnalité que le traditionnel tuk-tuk asiatique, mais avec une particularité : aux Philippines, chaque île possède son propre tricycle. Il en existe de toutes les tailles, de toutes les formes et les conducteurs prennent un plaisir non dissimulé à les customiser, rendant chaque pièce unique et différente de celle du voisin. Pour les emprunter, rien de plus simple puisqu’on en trouve absolument partout sur l’archipel. Une fois le tarif négocié, le voyageur n’a plus qu’à se contorsionner afin de se glisser dans l’engin qui s’élance alors dans la circulation, permettant à son passager de profiter d’un angle inédit, puisque le trajet s’effectue au plus près du sol.

Ce moyen de transport est les favori des Philippins et c’est également un excellent moyen de rencontrer la population locale, au sourire infaillible.

————————————————————————————————

L’INGENIEUX HABAL-HABAL

Le concept du Habal-Habal est aussi simple qu’astucieux. Il s’agit d’une motocyclette à laquelle a été ajoutée une plateforme arrière (et parfois sur les côtés, pour les plus ambitieux), permettant alors de transporter un nombre impressionnant de passagers (jusqu’à 12 personnes, tout de même !) ou de matériel en un seul trajet. Son fonctionnement est similaire à celui des tricycles, cependant il est difficile d’en trouver en ville. Souvent, il s’agit du seul et unique véhicule utilisé par les locaux, qui se déplacent alors en famille pour aller déposer les enfants à l’école ou pour effectuer toutes sortes de tâches quotidiennes. Ils sont particulièrement pratiques dans les zones rurales et montagneuses, où les accès sont difficiles pour les voitures et les Jeepneys.

Ce moyen de transport permet aux voyageurs de se déplacer à moindre coût puisque les Habals-Habals sont très bons marchés, mais aussi de profiter des paysages environnants à couper le souffle. Beaucoup de conducteurs acceptent d’accompagner leurs passagers sur toute une journée mais également de leur servir de guide. Le voyageur dispose alors d’une liberté toute particulière et d’un moyen de transport parmi les plus typiques que l’on puisse trouver aux Philippines. 

——
Remerciements :
Le Département du Tourisme des Philippines
Pour plus d’information :
www.tourisme.gov.ph
——

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *